31 mai 2021

Un chercheur de Brock s’associe au Centre de ressources d’information sur le sport pour une série de webinaires – The Brock News

Par beasys


Un processus d’évaluation solide est essentiel au succès de tout programme sportif. Cependant, pour de nombreuses organisations, ce processus peut sembler écrasant et la capacité du personnel peut sembler limitée.

Pour aider à renforcer la confiance, les connaissances et les compétences pratiques, Corliss Bean, professeure adjointe au Département d’études des loisirs et des loisirs (RECL) de Brock, s’est associée au Centre de ressources d’information sur le sport (SIRC) dans le cadre d’une série de webinaires explorant diverses facettes du processus d’évaluation.

La série virtuelle en quatre parties rassemble des panélistes d’établissements universitaires et d’organisations communautaires pour traduire les approches et les pratiques d’évaluation fondées sur des données probantes d’une manière accessible et significative pour les intervenants de tous les niveaux du sport au Canada.

Deux webinaires ont eu lieu jusqu’à présent, les sessions restantes étant prévues le mercredi 2 juin et le mercredi 23 juin de 13 h à 14 h 15.

Corliss Bean, professeure adjointe au Département des loisirs et des études des loisirs de Brock.

«L’évaluation est souvent considérée comme un mot effrayant pour de nombreuses organisations», dit Bean. «Le but de ce projet – à la fois la série de webinaires et la boîte à outils élaborée en collaboration avec le CSARS – est d’aider les parties prenantes du sport à rendre l’évaluation faisable et pas si intimidante. Les participants recevront des conseils, des astuces et des ressources qui leur permettront de mener une évaluation de manière pratique et significative. »

Veronica Allan, directrice de la recherche et de l’innovation au SIRC, souligne également la valeur de ce projet d’application des connaissances pour le secteur du sport.

«L’évaluation est essentielle pour les organisations sportives, d’autant plus qu’elles négocient des changements en évolution rapide pendant la pandémie du COVID-19», dit-elle. «La collecte de données pour mieux comprendre, adapter et améliorer les programmes sportifs touchés par le COVID-19 est vitale pour leur succès continu.»

La série de webinaires fait partie d’un projet plus large d’application des connaissances intitulé «Prenons la parole: Mobiliser les connaissances pour améliorer la capacité d’évaluation dans le secteur canadien du sport», qui comprend également le cochercheur professeur agrégé Martin Camiré de l’École des sciences de l’activité physique de l’Université d’Ottawa. Le projet est financé par les subventions de connexion du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) avec des fonds supplémentaires du bureau de Brock du vice-président à la recherche et du bureau du doyen de la Faculté des sciences appliquées de la santé.

«Le titre du projet en dit long», dit Bean, «le CSARS voulait« prêcher par l’exemple »et œuvrer pour devenir un chef de file dans les pratiques d’évaluation dans le secteur du sport en renforçant sa propre capacité d’évaluation interne. En tant que courtier national du savoir, c’est vraiment une entreprise louable, et ils ont fait un travail fabuleux en le faisant.

Le CSARS est composé d’une équipe de professionnels dévoués qui se consacrent à l’avancement du secteur canadien du sport et de l’activité physique grâce aux connaissances et à l’engagement.

Selon un rapport de 2018 préparé par le Réseau ontarien des organismes sans but lucratif, 94 pour cent des organisations sont engagées dans une forme ou une autre d’évaluation, mais seulement 14 pour cent des organisations avaient un membre du personnel dédié à l’évaluation.

«Notre partenariat avec le Dr Bean a procuré d’énormes avantages au CSARS et au secteur canadien du sport», déclare Allan. «Dr. Bean a joué un rôle clé dans le développement de la capacité d’évaluation du CSARS au cours de la dernière année, et grâce à cette subvention, nous sommes en mesure de partager les connaissances et les compétences que nous avons acquises avec la communauté sportive au sens large.

L’un des objectifs primordiaux du projet est de diffuser une série de produits de connaissances, y compris des vidéos et des articles de blogue, dans le but de renforcer la capacité d’évaluation dans le secteur du sport au Canada.

Nicole Quinlan et Ashley Romano, étudiantes RECL de quatrième année de Brock, aux côtés de l’instructrice de session RECL Meghan Harlow, qui ont créé des blogs basés sur leurs expériences en soutenant des organisations communautaires locales avec un projet d’évaluation dans le cadre de leur expérience cours d’éducation.

S’appuyant sur les données de recherche et leurs propres expériences inscrites dans les RECL Évaluation de programme dans la pratique professionnelle Bien sûr, Quinlan et Romano ont écrit des blogs axés sur l’application de concepts liés au cours, comme la façon d’utiliser des approches basées sur le mouvement pour impliquer les jeunes dans l’évaluation des programmes.

«Mon blog détaille mon expérience de première main dans la conduite d’une évaluation de programme lors d’un stage avec Brock Niagara Penguins», dit Quinlan. «Chaque évaluation est différente. J’ai appris que les concepts de «construire» et de «renverser» sont des étapes importantes pour sélectionner les bonnes questions, choisir les bons outils pour répondre à ces questions et, finalement, répondre à ces questions de manière significative. »

Romano a également acquis une expérience de première main dans la conduite d’une évaluation de programme lors de son stage avec la Bounce Back League (BBL), un programme sportif national et axé sur les traumatismes qui vise à améliorer la santé physique et mentale de ses membres en combinant le sport organisé avec le pouvoir de faire partie d’une équipe.

«Dans le BBL, les évaluations sont essentielles pour comprendre les expériences des programmes pour enfants», dit Romano. «Dans ce contexte, il est tout aussi important de choisir des méthodes de collecte de données adaptées aux enfants. Mon blog explore des approches créatives de la collecte de données, y compris des méthodes basées sur le mouvement, et propose des trucs et astuces pour mettre en œuvre des méthodes basées sur le mouvement avec les enfants. »

Ces blogs présentent des exemples de produits de connaissance créés pour faire partie de la «Boîte à outils: Maîtriser l’art de l’évaluation». Les derniers éléments du kit – de courtes vidéos illustrées qui partagent les principaux messages de chacun des webinaires – sont toujours en développement.

«L’évaluation est plus importante que jamais étant donné les temps changeants que nous traversons», déclare Bean. «Les intervenants du sport ont travaillé d’arrache-pied pour faire pivoter et adapter les objectifs et la prestation des programmes afin de respecter les directives de santé publique ou de passer à des environnements virtuels ou socialement éloignés. En raison de ces adaptations, il est essentiel de prendre le temps de poser des questions importantes pour comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, si nous répondons aux besoins de nos clients, etc.

Pour plus d’informations ou pour visionner les enregistrements des webinaires précédents, visitez le site Web du CSARS ici.

Les prochains webinaires comprennent:

  • Mettez vos apprentissages en pratique: Apprendre et communiquer les résultats de l’évaluation le mercredi 2 juin à 13 h. Le webinaire sera présenté en anglais avec traduction simultanée en français. Inscrivez-vous ici.
  • Les partenariats en action: comment les partenariats de recherche-pratique font une différence le mercredi 23 juin à 13 h. Le webinaire sera présenté en français avec traduction simultanée en anglais. Inscrivez-vous ici.